Musique trop forte : attention danger !

L’oreille est un organe fragile. Les traumatismes sonores peuvent l’endommager facilement comme les musiques à fond. Le genre musical d’aujourd’hui se focalise le plus souvent sur le volume et les jeunes ont tendance à vraiment adorer cette culture. Pourtant, l’écoute d’un son trop fort peut conduire à la surdité. Selon les études des scientifiques, le niveau de bruit supérieur à 110 dB a des impacts négatifs sur l’isolation des fibres nerveuses. Or, ces fibres transmettent les signaux de l’oreille au cerveau.

Les dommages causés par la musique trop forte

Avec les smartphones et les MP3, les gens ont tendance à écouter leur groupe préféré ou des podcasts avec des écouteurs à l’oreille. Pourtant, on court le risque énorme de perdre petit à petit son audition lorsqu’on expose ses oreilles à des sons trop forts un peu trop souvent. Il faut savoir que lorsque les fils vibratiles sont endommagés, le capital auditif risque aussi d’être endommagé à vie. Ce phénomène se manifeste par la détérioration de l’oreille interne. Les sons ne sont alors pas transmis au cerveau. Les dommages causés par l’écoute de musiques fortes ne sont pas nécessairement permanents. Mais dans la plupart des cas, les écouteurs peuvent contribuer à une perte auditive permanente. À plus de 90 dB, les cils des cellules sensorielles de la cochlée sont brisés. L’audition est altérée, mais en fonction de l’intensité du son, la régénération partielle des fils est possible. Il faut s’alerter si quelques heures après une exposition aux sons forts on entend des bourdonnements et des sifflements. On fait face à un cas de fatigue auditive. Les oreilles souffrent d’un traumatisme.

Les gestes à avoir pour écouter de la musique sans prendre de risques pour ses oreilles

Inconsciemment, l’oreille peut être endommagée avant que l’on ne ressente une douleur parce que le seuil du danger et de la douleur n’est pas la même. Le danger existe à 85 dB tandis que la douleur est à 120 dB. Une protection par un casque ouvert ou avec des bouchons d’oreille est nécessaire si on utilise des écouteurs. Le temps d’exposition au bruit est un facteur non négligeable. Si on écoute une musique de moins de 85 dB, le temps d’exposition n’est pas limité parce que ce niveau de son n’est pas trop fort. Mais à partir de 93 dB, il ne faut pas dépasser une heure d’exposition quotidienne. Si le son atteint 100 dB, il vaut mieux ne pas dépasser la durée de 15 minutes. Au-delà de 105 dB, plus de 5 minutes d’exposition sont insupportables pour les oreilles. Les travailleurs qui sont quotidiennement exposés aux sons, comme les personnes qui utilisent des marteaux piqueurs, doivent utiliser des bouchons d’oreille. Dans tous les cas, la consultation d’un ORL est recommandée en cas de petit problème pour éviter la surdité. Il prendre un repos sonore lors d’un concert ou d’une sortis en boite.

Particularités de chacun, face au bruit

Les jeunes ne prennent pas toujours consciences. Pourtant, ils sont aussi susceptibles d’être touchés par des problèmes auditifs en cas d’exposition à de sons trop forts. Les personnes ne sont pas les mêmes en matière d’audition. Génétiquement, des individus sont plus vulnérables que d’autre face au bruit. Alors, le risque de devenir victime de la surdité n’est pas pareil pour tout le monde. Chacun doit connaitre ses limites et respecter la situation des autres. Sortir en boite n’entraine que des fatigues auditives pour certains, tandis que pour d’autres, cela peut conduire à des dommages auditifs. C’est donc pour ces raisons que des personnes ne sont pas à l’aise tout près de la scène lors d’un concert.

J’ai les oreilles bouchées : analyses de la cause et traitements adaptés
Qu’est ce qu’un acouphène et comment le soigner ?

Plan du site