Quelles aides financières pour des appareils auditifs ?

Appareil auditif

Vous venez de passer un test d’audition, ce qui a confirmé tous vos soupçons. Vous désirez actuellement corriger la situation et avoir des appareils auditifs fiables et pas chers pour entendre et mieux comprendre. Pour acheter ces appareils auditifs, vous pouvez avoir plusieurs aides financières, ce qui allègera vos dépenses. Mais quelles aides financières pour quels appareils auditifs ?

 

Une prise en charge depuis le début d’année

 

La réforme santé, qui a récemment débuté en plafonnant les tarifs limites de vente d’un appareil auditif, s’est étendue depuis le début d’année à la prise en charge des prothèses auditives appartenant à la catégorie I. Tous les contrats responsables sont donc concernés par la réforme. La classe I regroupe des appareils auditifs 100 % santé du panier, sans reste à la charge pour un client, c’est un modèle placé à l’intérieur et autour de votre oreille, et qui est composé d’un système d’amplification de sons extérieurs à 30 dB au minimum, de trois options et de 12 canaux pour le réglage. La classe II regroupe les modèles contenant plus d’options et qui sont vendus à tarifs libres (notamment hors panier). Depuis janvier 2021, le cout limite de vente fut ramené à quelques euros par oreille avec une base de remboursement de la Sécurité sociale portée également à quelques euros avec n’importe quelle classe d’appareil. Vous pourriez alors bénéficier d’un appareil de classe I sans payer une somme dans la limite d’un accessoire, par oreille, et ce, tous les 4 ans. Si vous bénéficiez du complémentaire santé solidaire, votre équipement peut être entièrement pris en charge même s’il relève de la catégorie I ou II, sous réserve d’application du prix limite de vente.

 

Comment obtenir des aides financières ?

 

Pour avoir des aides financières, la demande d’appareillage devra être prescrite par votre médecin généraliste qui a été formé en otologie, ou par un médecin ORL après consultation du médecin traitant. Afin d’avoir une prise en charge sur l’appareil auditif prix, un audioprothésiste devra vous donner un devis détaillé à donner à la Sécurité sociale avec prescription médicale. Dans ce cas, vous serez remboursé par l’audioprothésiste après avoir transmis la facture à la Caisse d’assurance maladie. Par contre, les assistants d’écoute pour pertes auditives assez légères, possibles sans ordonnance dans certains centres ou en pharmacie ne sont pas reconnus comme étant des audioprothèses et ne seront pas alors remboursés par la Sécurité sociale. Concernant les aides sous condition de ressources, si vous avez des revenus plutôt faibles, sans bénéficier de la CMU, il vous serait possible d’obtenir une aide complémentaire afin de financer vos appareils auditifs. Informez-vous chez votre Caisse d’assurance maladie qui analyse des demandes sur dossier. En effet, l’assureur de votre caisse de retraite ou de votre complémentaire santé peut également vous accorder l’aide financière ponctuelle qui provient de leur fonds social conçu à cet effet.

 

Quelles aides spécifiques pour une perte auditive handicapante ?

 

Si vous êtes âgés de moins de 60 ans, il est possible de réaliser une demande de Prestation pour compenser le handicap chez la Maison départementale des personnes handicapées (ou MDPH), et ce, afin de compléter le financement de votre appareil auditif. Il faut alors remplir et envoyer le formulaire avec votre certificat médical, l’audiogramme et le devis de l’appareil. Une PCH peut également vous être accordée si vous êtes âgés de plus de 60 ans et que vous exercez encore une activité professionnelle. Aussi, vous pouvez la demander jusqu’à l’âge de 75 ans, dans le cas où vous remplissiez les conditions pour l’avoir avant 60 ans. Le traitement du dossier durera quelque mois. Il faut déposer vos dossiers à la MDPH et attendre son accord avant de payer la somme de l’équipement. Si vous le voulez, l’aide peut être directement versée à l’audioprothésiste pour éviter l’avance de frais. Si l’argent qui reste à votre charge est assez important, il est également possible de faire appel au FDC ou Fonds départemental de compensation du handicap, un institut géré par la MDPH même. Une aide vous sera accordée, et ce, sans obligation d’éligibilité à la PCH.

 

Comment faire reconnaitre une situation de handicap ?

 

Si vous faites encore une activité, une Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (ou RQTH), à faire sur demande chez la MDPH, va vous permettre de cofinancer l’achat de vos prothèses auditives. Les employés du secteur privé peuvent bien compter sur une participation de quelques euros par appareil auditif de l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (ou AGEFIPH) ou bien de l’Obligation d’emploi des travailleurs handicapés (ou OETH), en fonction de l’institut collecteur qui a été choisi par l’entreprise. Les employés de la fonction publique bénéficient des aides plafonnées à plusieurs milliers d’euros pour 3 ans versées par le FIPHFP ou Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique. Ils pourront obtenir une aide financière chez des missions de Handicap de Travail de l’administration des employeurs, de manière complémentaire. Il est donc possible d’obtenir des aides selon votre situation professionnelle pour avoir un appareil auditif. Que vous soyez simple commerçant ou artisan ou autres statuts libéraux, vous pouvez toujours avantager de ces aides. Cette situation de handicap auditif est toujours prise au sérieux par les assureurs, donc vous pouvez avantager d’un appui financier.

Acheter des piles pour appareils auditifs
Astuces pour bien choisir son type de prothèse auditive